PPD Aix 2012 – CR par Abarth

Je n’ai pas un talent d’écrivain, je ne suis pas le roi de la syntaxe mais je vais tout de même essayer de vous faire partager mes émotions et l’ambiance de mon Partouche Poker Deepstack 2012, et accessoirement quelques mains.
Mon tournoi débute vendredi 13 (oulaaa déjà un signe !) mais en fait il commence 2 mois avant via des sat online sur lesquels je me casse les dents et quasi l’envie de faire le tournoi. La lose de chez lose via 7 tentatives qui ne passent pas. Un guignard je vous dis.
Allez on se remotive et on prend le taureau par les cornes, c’est décidé ! Direction le Pasino avec mon ami cosmique j’ai nommé Baalou. Une fois le lâché des 10 billets de 50€ effectué, on s’attable pour boire un coup. S’en suis une conversation démentielle à base de visions, de tells, d’échanges d’infos et d’objectifs. Le mien est le suivant : gagner le tournoi. L’extra-terrestre que j’ai en face de moi valide mon objectif (lol encore heureux) mais en fait on se comprend, nous n’irons pas pour durer, mais pour gagner bon sang.
Veille de tournoi, je reçois un sms de mon filleul Alex Le Belge chez qui nous devons faire un barbeuc dimanche midi. Message envoyé à tout un petit groupe d’amis « stéphanie absente et Patrick à son day 3 : barbeuc annulé ! » A ce moment-là je me dis que soit mon filleul est fou, soit il est visionnaire. L’avenir nous le dira !


DAY 1, Vendredi 13, 13h

Pas plus la pression que ça, d’ailleurs avec Spi et Choco on se pointe avec un retard de 15mn malgré une arrivée au Pasino vers 11h. Normal faut dire, il fallait bien se restaurer avant d’entrée dans l’arène. Les copains sont tous là, armés et gonflés à bloc pour passer ce day 1 le plus haut possible.
Bordel ce monde ! 700 joueurs puisque le tournoi capé à 500, a finalement été capé à 700 une semaine avant. La nouvelle ne m’enchanta guère, va savoir pourquoi d’ailleurs… mais cela à pour mérite de faire gonfler le prize pool !

Lunettes vissées sur la tête et polo MPS sur les épaules, let’s play poker!
Niveau de ma table plutôt faiblard, peu ou pas de 3B, au moins 3 limpers fou qui check/call tout le temps et une pauvre nana quarantenaire totalement nulle à chier. Va falloir toucher et empaler. Au bout de 30mn je ship mon 1er coup avec un brelan de 2 embusqué et remporte un pot de 12K. Le plaisir ça n’attend pas.  Je continue à monter du jeton doucement, j’en perds également hein… dont un qui me fait encore rire car je fais flush max river et la nana fait full. Je pense value ma flush en misant 900 river et la nana just call. Mais non, madame a full avec une pp4 qui brelante au flop, la table interloquée lui demande pourquoi ne pas raise ? La réponse est implacable « on sait jamais » lol !!!!!!!!
Je me sens bien à cette table, j’attends les spots et en voilà un. Je décide de 3B au bouton avec Q9s et c’est payé.  Flop Qxx et vilain avec qui un historique commence à se créer ne fait pas de CB alors j’envoie la moitié du pot 600 et il insta raise 1600. Ma foi, je call un call et lâcherai turn s’il décide de saccocher. Turn et  river apporteront des sboubs que nous checkerons. Vilain montre les Jacks et je win ce petit pot sympathique.
Je me rends compte que je me suis pas fait un ami à table car le gars à qui j’ai pseudo craqué la ppJ me semble tendu envers ma personne. Vient donc ce coup que j’ai pris bien au fond, normal vous me direz on ne peut pas tout prendre. Vilain UTG balance 800 et je décide de ne pas 3B avec AQo. Nous sommes 2 et je vois la vierge lorsque le flop KQQ apparait. Boom boom mon cœur s’emballe, cette espèce de bosniaque plutôt bon joueur (2h ensemble) va peut-être me donner du jeton s’il a hit son roi voir même s’il a une paire. Et comme un con, me voilà en train de le check raise ahhhhhhh  zeubi mais pourquoi je fais ça !!! Il cb 1200 et je balance 2600 qu’il call. La turn apportera cette saloperie de carte que je ne voulais pas voir : un K. Mon brelan ne vaut peut-être plus un clou, et fané je check cette carte. Lui, normal m’envoie une rasade de 5K, je tank 2mn et décide de fold AQ face up. C’est un bon joueur et je l’ai sous-estimé en check raisant le flop. Ça se voit comme un phare dans la nuit que j’ai hit la dame et il a donc pu se servir du roi pour me la mettre. Quoi qu’il ait en main c’est bien joué mais plus j’y réfléchis et moins je suis sûr qu’il a le roi en main. Ma réflexion turn c’est que je dois investir 15K en fait car je suis certain qu’il va me balancer un 10k river qu’il va falloir que j’assume et ce n’est pas le moment de perdre du jeton. Y’aura d’autres spots !
Retour de pause, nous avons perdu un MPS dans la bataille, mister Baal qui s’est bien fait donner sur différentes rencontres. Hum … Sinon rien de spécial pendant 2h jusqu’à un drôle de coup ou nous sommes de retour de pause, il manque la moitié de la table qui est en retard, du coup je call avec KTs et c’est parti pour un flop à 4 joueurs. Flop QJ9 avec un tirage flush mais pas le mien hein… Turn Q de carreau qui me donne à présent le tirage quinte flush royale, bordel ça me plait. Le gars bet 1500 et je raise 3100 qu’il insta call. River un sboub et 2 check. Un pot correct pour une main très bizarre.
Pendant ce temps-là, le tableau affiche le prizepool qui fait bien rêver

J’ai ma tablette sur les genoux depuis le début, je mate des petites vidéos et j’écoute de la zic. Je dois zapper des infos importantes maybe mais tant pis, j’ai besoin de décrocher. Je ne suis pas capable de rester concentrer sur chaque joueur sans arrêt. Peut-être plus tard, peut-être demain ?

Je change de table et là c’est plus la même histoire. Il se passe 1h30 sans le moindre coup avec un call/check pf. Une pluie incessante de 3b 4b pf à en pleurer sauf qu’arriver à la table et dès ma première main je donne direct dans de la moule fraiche via une pocket Jacks. Je prends 10K sur ce coup ce qui me fais du bien car je remonte à environ 86K. Le mec avait les zizous…
L’aventure s’arrête pendant ce temps pour 2 autres MPS Choco et Puncho grrrrrrr
22h30 enfin le diner break ! La salle a été partagée en 3 pour pas lâcher 600 joueurs en même temps. Il fait faim, il fait fatigue, il fait bon malgré tout car encore la. C’est mon premier sandwich poulet mayo du we, il est un peu sec mais ça fera l’affaire.
De retour j’agresse pas mal pf et je prends plusieurs pots sympa pf sans montrer mes cartes. Ceci dit je suis un peu en dessous de la moyenne et un coup important va faire changer cela. Je raise encore une fois Utg avec A5s et je suis payé par le bouton. J’ai eu confirmation que ce mec jouait pas mal avec l’égo et que ce coup çi ça lui fera perdre pas mal de jetons. Je touche le tirage flush au flop. Je cb et il call. Classique. Turn sboub, je bet encore et le gars me revient dessus. Je décide de 4b et il call. Le pot est à 20K environ et baaam la river est un pique.  Ce coup çi je check en le sentant bien chaud et ça ne manque pas, il m’envoie une rasade de 15K  que je just call car il y a une doublante. Je n’ai pas envie de raise 35K et d’entendre all in, le pot est assez costaud. Je suis à 115K, je commence à humecter l’odeur du day 2 et ça me plais ! Bon, encore un MPS out en la personne de Fixou qui se fait chatter les rois. Quel jeu de merde !
Fin du day 1, il reste la moitié du field et je suis assez satisfait de revenir avec un stack confortable de 122K. La bataille va être chaude demain mais je suis armé et surtout motivé vers mon objectif. Go to dodo, il est presque 4h et on reprend dans 9h seulement.
Voici le tableau à la fin du day 1

DAY 2, Samedi 14, 13h

Oula que la nuit fut courte est difficile. Je suis KO et le pire c’est qu’il m’a été impossible de fermer l’œil ou presque, je suis debout vers 9h30, déjà sur le fofo lol. Ce qui est bon dans ces cas-là c’est d’avoir une épouse aux petits soins. J’ai eu droit à un petit déj sympa, orange pressée, brouillade et pain d’épice. Comment démarrer mieux que ça ? Impossible. Il est tôt mais je décolle quand même vers 11h15.
Je prends 5mn pour appeler Guy qui décrocha avec un très sympathique « toi t’as du chatter hier », je lui explique calmement ma situation et oui messieurs dames vous ne rêvez pas il m’a souhaité bonne chance. Lui qui me dit tous les jours de ma sainte vie Ricardienne « je rêve de te voir sortir avec les rois contre les As » Mais quel enfoiré !
Aujourd’hui c’est polo blanc pour moi. Ce n’est pas que j’ai pas confiance en la prédiction de fafa de le garder pour la TF mais bon, je me dis tout de même autant le sortir et si day 3 il y a, au temps y aller avec les vraies couleurs du club. Ça discute sévère avec les collègues, « et toi t’as combien » « oh putain toi t’es un moulu » « aie va falloir pousser », bref de quoi faire passer le temps finalement et direction l’arène ou il y eu redraw. Je me cherche dans cette longue liste de 348 joueurs et me voilà à la table d’un gars que je connais. Une histoire de fou mais quand je vous dis de fou c’est peu dire. C’est le gars qui m’élimine du Deepstack Extravaganza du Venetian à 560$ l’an dernier !!!!! Je ne savais même pas qu’il était Français… Ce moulu m’avait éliminé 49e pour 33 payés. Bon ok il avait ppA en bb lol. Je lui parle un peu de ça, il hallucine que je m’en souvienne et ce n’est pas plus mal finalement, ça pourra me servir (et lui aussi..) pour la journée entière.
Au niveau des joueurs, j’apprends par Puncho qu’il y en a 2 (dont le gars de Vegas) qui ont plus de 100K€ de gains et que le gars a ma droite à fait second le mois dernier du DSO pour plus de 20K€. Le ton est donné, ça va pas rigoler aujourd’hui et faudra (encore) sortir armé pour jouer des coups.
Même pas le temps de jouer un coup que j’apprends que le coquinou de Syvalou a couscousser un gars qui avait ppK et qu’il a bust ! Bordel nous ne sommes déjà plus que 3 avec Nico dit « Borat » et Spi.
Il fait froid, très froid dans ce coin gauche de la salle. Les mecs à ma table sont en sweat capuches et malgré tout ça gèle ! Ces enfoirés de Partouche nous disent que c’est ON ou OFF lol
D’entrée de jeu, je me fais amputer de quasi 50K sur une rencontre ppQ vs ppK. 2 limpers, 1 raise à 5K, j’envoie un 4B à 15K et le mec call. Dehors les ** de limpers. Le flop apporteras un T haut. Je cb 16K, call. Turn sboub, j’envoie 20K, call. River sboub again, check check, il avait les rois ! So sick cette rencontre, mais finalement je suis encore la et c’est pas mal car s’il m’envoie 40K sur mon cb…. Il me semble difficile de folder mais bon, qui sait ?
Rude début et ça continue…. J’envoie 5K sur la BB de mon gars de Vegas, il call. Flop QJ6, je fais mon cb 5K, il me raise 10,5K. Je prends pas mal de temps, je le pense capable de vouloir m’impressionner voir même de pouvoir folder QT, Q9, AJ et je décide donc de 4B 25K !! Il réfléchit mais pousse finalement son magot et j’insta fold. Il me montre QJ et me dit malgré tout bien joué avec ma ppT car j’aurai pu faire folder pas mal de mains. Bein ça m’a fais plaisir de discuter de ce coup avec lui à la pause. C’est aussi ça ce genre de tournoi… J’en profite pour déjà m’enfiler un sandwich poulet mayo, je suis fidèle et surtout il n’y a que du poorrrrrrrrrc dans les 2 autres proposés à la buvette…
Bon, c’est bien beau tout ça mais je suis short au retour de pause avec 40K et mode boite/fold ON. Ca commence direct avec AJ, première montée d’adrénaline mais ça fold. Je shove ppQ sur un raise 6K et ça fold aussi. Je regarde Spi assez souvent qui est à la table d’à côté, il est short aussi…. C’est show time pour lui et moi. Je 4B all in 61K avec AK mais le gars fold et me laisse ses 17K avec pp8. Un coin flip évité ouf ! Pour vous dire que je devais avoir une sacrée image sérieuse… Je remonte donc à 80K et il reste 263 left ! Ça commence à monter en pression sur le fofo, je lis les encouragements et ça motive encore plus ! MPS Powa !
80K c’est correct encore sur du 1500/3000 mais faut pas s’endormir. Nous sommes qu’en milieu d’après-midi, la bulle est tellement loin ! De bb je call un raise à 7,5K avec 78s. Flop je hit le 8 et ça check. Turn tirage flush, je call un bet de 8K, river la flush entre, j’espère value à 15K mais le gars devait être en slip et fold. 220 lefts et Nico vient de bust erf… Plus que Spi et moi. Je dois être aux environs de 115K et redown à 90K suite à une rencontre pp9 vs AK. Je joue mal le coup pf car je call le 3b. Sois je fold, sois je prends le flip. Bref ! Il est 18h et il reste 186 left, je commence à jeter de plus en plus un œil sur l’écran même si je sais bien que pour arriver ITM il faudra doubler et doubler encore, je présume. Je grignote un peu pour atteindre les 130K et arrive le premier coin flip. Je fais 10K utg avec AKs et un gars en mp balance sa boite à 70K, ni une ni deux, je joue la gagne et il est donc hors de question de folder sur le raise d’un blaireau en mp. Il peut tellement faire son move avec des mains marginales, et au pire let’s go pour le pile ou face. Et c’est bien le coin flip au rdv vs ppT. Il touche direct le T, je retombe à 60K. Si je passe ce flip c’est un petit avenir assuré pour une heure ou deux grrrrrrrr. Et Spi qui pendant ce temps vient de bust avec ses 10BB et un as.
Je recois des messages d’encouragements, c’est trop cool. Mais je reçois également des mms de Claire avec des photos de Joshua intitulé simplement « ton porte bonheur ». Je kiff trop ma famille !!
Il est 19h, je suis short et le dernier MPS, toujours concentré certes mais j’ai peur, j’avoue. Je continue donc mon exercixe favori de push/fold mes 10/12BB et remonte à 70K. La table casse et je vais enfin quitter ce froid sibérien pour me retrouver sur l’estrade table 5. Cette estrade qu’il ne faudrait plus quitter … et ça démarre bien car sur du 2,5/5K et un raise à 12K, je balance ma couscoussière de 72K avec une ppJ et c’est insta call avec pp8. Pas d’horreur et je double donc à 150K. C’est bon ça !!!!!!!!!!! Je passe à 220K au moment du diner break, je suis légèrement en dessous de la moyenne, et 144 left. 1 sur 2 sera ITM why not me ?
J’ai toujours ma tablette avec moi, même si aujourd’hui j’avoue j’ai les écouteurs sur les oreilles même si 80% du temps il n’y avait aucun son hi hi hi
21h30, THE coup qui me fait tripper encore maintenant face à un des CL du tournoi. Je raise au CO sa BB avec KJ et il call. Flop ATx. Classique, il check et je fais mon cbet à 20K, cet As peut m’aider à prendre le pot immédiatement mais non il se défend et call. Turn ça devient fou car je hit ma gut shot avec cette dame de rêve ! Il check again et second barrel dans sa face 20K et il call. Bordel y’a un vieux tirage flush mais quand même c’est bizarre ces call…  River 8 mais pas de tirage flush qui entre, il open boite et me couvre largement, je suis en folie quand je le vois avancer ses jetons j’insta call et show ma quinte max. Il pensait m’avoir chatté avec la quinte du bas J9. WTF il me call au flop avec chichi…. Peut-être préparait-il un coup ? Je suis à 350K, j’ai l’impression que mon cœur va sortir de mon corps, j’humecte le moment de la bulle même si ce n’est pas pour tout desuite mais allez quoi, je vais le faire, c’est pas possible autrement !  119 left, je suis à la moyenne 290K, pas easy sur du 4/8K, pas trop de marge de manœuvre même avec 35BB.
23h20, il ne reste plus que 100 culs posés sur leurs chaises. Je passe mon temps à aller pisser toutes les heures depuis 19h, avec un rituel qui se met doucement en place. Je pisse à la pissotière de droite, je me lave les mains dans le lavabo de gauche et je tire 2 serviettes en papier pour m’essuyer les mains ! Oui je sais, je suis fou, mais ça en devient automatique, je ne contrôle même plus le moment où je pisse ahhhhhhhhhh une machine !!
Une machine qui se rouille suite à un désert de jeu pendant 1h30, les tours de blinds + antés font très mal. Je suis péniblement à 150K sur du 6/12K, ça va donc être le retour du show time pour bibi. Ceci dit je n’ai pas peur, j’hésiterai pas une seconde à pousser si c’est le moment et même sur une ouverture.
23h35 Je reçois encore un message de Claire mais cette fois çi c’est une photo intitulée « incantations ».  lol !!!! Il y a même la moule d’or gagnée au dernier MTT !!  C’est bon ça merci !!!!!!!!

00h30, 95 left et je saccoche la table avec utg avec ma pp6, utg+1 réfléchit un moment et décide de call avec AK pour le flip à 500 boules pour reprendre mon ami Puncho. J’ai tellement souffert des coins flip 1er trimestre 2012 que le bon dieu du poker est venu se poser sur moi et à décider de me laisser continuer l’aventure ! Yallaaaaaaa je repasse à 350K. Je sais au fond de moi que c’est le flip de la win car ce n’est pas prétentieux de ma part, mais je pense être stratégiquement au-dessus de quelques-uns et ça va vite tomber sans aucun doute ! J’ai trop vu Tof et Wez dans cette configuration pour ne pas connaitre la solution miracle qui me fera accrocher l’ITM lol
2h00 Nous sommes à 8 places de la bulle et j’envoie en l’air la nit attitude annoncée car je mets à tapis un gars qui ouvre 32K avec AQ, je le couvre de 150K si jamais je perds le coup mais bon, s’il ne call pas c’est pas plus mal. Il hésite longuement, un espèce de cinquantenaire ressemblant à Pierre Ricard avec plus de cheveux, il pousse sa pile de jetons et show pp7. « svp dieu du flip come on !!!!!!! » et il se manifesta salement pour le gars sur un board 68T 8 T bimmmmm la doublante et adieu sa Pocket de merde. Il est là papa !!!!!  480K à présent, pile la moyenne au moment annoncé de la bulle. Les shorts serrent le fion et finalement la bulle saute très rapidement (sur une horreur ceci dit), je ne me lève même pas pour voir le coup, je reste donc à ma table matant tout le monde s’agglutiner autour du pauvre mec qui va sauter, en appelant une Q magique qui le ferait sortir. Et la bammmmmm la Q river, c’est la joie sur pas mal de visages, je suis heureux, très heureux, je post simplement sur le fofo « ITM » mais il est hors de question d’exploser de joie comme au DSO Cannes 2011 ou l’ITM fut tellement mon objectif qu’inconsciemment j’avais lâché l’affaire, sans même réfléchir aux paliers, et encore moins à la win ! Cette année c’est niet à tout ça, stay focus sur mon objectif, lisant et relisant vos messages sur mon pauvre tél quasi sec en batterie. Ca va le faire bon sang, ça va le faire !.

Il est 3h du mat, je reçois les As. Raise à 38K, un call, je 3B à 108K et ça fold. Nice pot sans jouer, ça me va. Je passe à 610K

3h45, fin du day 2. Je termine avec 550K pour une moyenne à 640K. C’est correct et nous sommes 55 left. Je comptabilise 9 a/r aux chiottes et j’ai dû boire 3 litres d’eau ! La fatigue est bien là ce coup-ci. Ca fait tout de même 2x 12h de jeu en moins de 48h. Mon corps encaisse mais c’est rude ! 1200€ assuré mais l’objectif initial est encore devant. Stay focus tomorrow !!!!!

DAY 3, Dimanche 15, 13h

Encore une mini nuit sans dormir, je suis plutôt cool et je me languie d’en découdre. Ce coup çi c’est polo noir again (un propre hein) et direction le Pasino pour mon day 3, le day3 du PPD bon sang. Que j’aime ce sentiment d’être déjà arrivé loin, et que j’aime ce sentiment que tout peut arriver. Encore un petit coup de fil à mon Guy national, et ce coup çi je sens une forme de respect dans sa voix. Aurai-je la chance d’être enfin respecté par cet homme pour qui le poker n’est qu’un jeu de chance ? A suivre…. Cette discussion avec Baal il y a quelques semaines trotte dans ma tête, et c’est avec Mitch que je fais le chemin aujourd’hui. Il tente le sat à 150€ GL !
Je kiff d’être devant ce panneau. Ce n’est pas demain la veille que ça va arriver de nouveau !

Je suis 28e au classement sur les 55.

Allez on repart sur du 10K/20K/3K, et un redraw again. Je retrouve 2 gars avec qui j’ai terminé le day 2 et sinon que dire de ma table ? y’a du big stack avec 2 ou 3 gars qui dépassent le million, ou le million et demi. Ca va sacocher sévère, ça tombe bien j’aime ça ! Un très mauvais début pour mes 550K puisqu’au bout de 45mn je suis déjà à 370K. Bon faut dire que l’orbite est à 100K ! Va falloir bouger et vite pour pas mourir comme un con et balancer dans 30mn un « à regret » sur le forum ! Hors de question d’attendre les premiums, la position suffira à mon bonheur et c’est donc au CO-1 que je raise 50K un Q8s. C’est caller par ces enfoirés de bouton SB et BB !!  Flop Q92. Je n’ai pas envie de miser, je préfère couscousser si quelqu’un tente un vol. Donc check, check, check, le bouton bet 76K. Fold, Fold, je n’hésite pas une seconde et balance mon tapis pour un total de 327K. Il ne réfléchit lui pas longtemps pour balancer ses cartes dans le muck. Hé hé ! Il fait du bien ce coup bordel de merde !

Rien de spécial à raconter pendant quasi un round, hormis le nombre de joueurs restant qui diminue doucement pour se retrouver 45 left. Arrivons au 12K/24K/3K et je reçois une pp9, j’ouvre en mp à 52K et me fais 3B à 135K par un big stack de plus d’un million. Rien à secouer de cet empaffé, j’envoie encore une fois ma boite pour 520K total. Il tank un moment et décide de folder AQ. Ouf ! Encore un coin flip évité et un sacré bon pot easy. J’aime !

15h45 je suis à 800K, encore et toujours en dessous de cette moyenne de merde. Je me fais bien agressé depuis un moment et décide de défendre ma BB avec 89 sur du 15K/30K/4K. Je call donc 80K et allons y pour le flop 78Q. Je mets un temps fou à check car je la veux cette turn, et il check behind. Turn un magic 8. J’insta check et ce coup çi il ouvre à 80K que je m’empresse de caller simulant un vieux tirage. River un 4. J’envoie un value bet de seulement 75K. Soit il pense que je bluff et me revient dessus avec son éventuelle Q, soit il sera obligé de caller avec ne serait-ce que le 7. Il réfléchit longtemps, il marmonne « et tu me fais un value… » du coup je suis sûr qu’il a check sa dame, il finit par call et muck dégouté. Dans ta face pébron ! Je commence à recevoir pas mal de sms, ça fait bien plaisir, je ne peux pas répondre à tout le monde mais soit Puncho, soit Alex, soit Djay, soit Tof, bref soit un MPS fera le relais pour moi sur le fofo, merci encore à eux !

16H j’ai donc atteint le million de jeton. J’empile les jetons de 25K, c’est beau, j’ai l’impression de rêver et surtout de réaliser un rêve. Pas pour tout desuite mais ça s’approche.

Je ship un pot vs un big stack avec ppJ vs AK. Pf je just call son raise, j’ai pas envie de 3B et de caller une boite pour le coin flip ou même pire. Flop Qxx, il cbet je paye. Turn et river x x et check. Il avait AK et je win pour atteindre 1,2M bordel de bordel et surtout 36 lefts soit 1700€ assurés !

Je suis heureux, en table 1 depuis 2 environ 1h avec mon joli stack. A noter mes 3 bracelets que je n’ai pas voulu couper de jour en jour. Je passais pour un blaireau, mais quel blaireau !

16h45 Erreur monumentale qui aurait pu me coûter le tournoi car suite à ce coup je suis en tilt et la pause viendra me sauver ainsi que Rascasse me martelant d’arrêter d’y penser. Il avait raison. Mais que c’est dur de s’en vouloir, de passer à côté d’un gros pot par manque de couilles ? D’assurance ? J’avoue que je ne suis pas fier de ce coup et dieu sait qu’il est easy. Peut-être pas après 28h de poker mais à froid c’est easy je le conçois. Je me fais quasi min raise par le CO sur ma BB. 20K/40K/5K. Je défendrai ce coup avec un A7s. Le flop me donne la seconde paire et surtout le tirage flush !!! Et là je ne sais pas ce qu’il me prends mais je décide de jouer le coup de manière passive. A la « partie privée du coin » et donc je check call 2 barrels, 110K puis 140K, et ne touchant pas river j’abandonne le coup et le gars (qui finira 8e) me demande si je veux voir. Je dis oui, et il shox pp5 donc nada, mon seul 7 gagnait et obv si je check raise le flop il se couche. Ahhhhhhhhhhhhh je suis une merde et je le dis pendant la pause à mon new pote de Vegas qui est toujours en jeu « je suis une merde, tu le sais ? ». Rascris qui me hurle dessus de me calmer, il veut m’embrasser ou me masser les épaules, je choisi donc de me taire lol. Ceci dit, merci à lui, car à ce moment-là c’est difficile de redescendre.

De retour de pause et après un énième a/r aux toilettes, je me vois dans l’obligation de payer la boite d’un short car de BB à 40K il boite à 110K et il ne reste que moi. J’ai QJs et c’est le call papa. Direction le 70/30 car mister short n’a que Q9 mais ce sera sans souffrir qu’il va chatter un 9 tout desuite et un 9 river histoire de clôturer en beauté de coup de moule ! Dommage pour ma pomme mais je ne regrette pas ce call et je passe vite à autre chose, that’s poker hein…

Nous sommes donc sur du 25K/50K et j’ai 650K, la moyenne est un peu au-dessus du million. 31 lefts et 2000€ dans la popoche. Rien à secouer come on !!!! Je patiente, je vole les blinds en position, je gagne un tour par çi, un tour par la, et une heure plus tard nous ne sommes plus que 24. Bimm encore 300€ de plus pour papa.

18h30, la situation devient tendue malgré tout, j’ai beau gérer au mieux, savoir attendre un max et ne pas faire de conneries mais à un moment faut doubler et je ne vais pas trop hésiter à shove mes pauvres 7BB avec KQs sur un énième raise d’un gros stack. Il call obv mes 315K et vamos pour le flip vs pp7. Ça reste un flip certes, mais encore une fois la manière est belle car sur un flop AAT, puis le 9, je joue donc les K, les Q, les T et les 9, ça fait un paquet de cartes et biiiiiim le K river. Que c’est bon de vivre encore un peu, de rester assis à cette table 1, de voir le croupier compter mes jetons avant d’en ramener le double. Plus que 22 left et dans la foulée je me reçois une ppA que je ne slow play pas du tout en boitant (encore) le mec de la pp7 sur un raise 150K. Ce coup çi il foldera AQ !! Mes 600K et maybe mon image sérieuse ?? Nannnnn c’est infoldable, mais ce mec fait un bon fold.

J’ai le palpitant qui monte mais je reste concentré, à l’affut d’un bon spot et surtout priant de recevoir 2 bonnes cartes lol ! Je me faufile jusqu’à la vingtième place en poussant un AQ pas payé. C’est un tour offert et donc une éventuelle élimination d’un ou deux gars….

19h45 C’est le dîner break, je suis excité et serein à la fois. Quelle belle aventure je me dis. Je prends mon tél et passe un petit coup de fil à Spi. J’ai envie de parler 2 minutes. Parler pour expulser cette pseudo euphorie et pouvoir revenir au taquet à la fin de cette heure bien méritée. Direction donc le fameux sandwich poulet mayo, hummmmm qu’il est bon, le pain est enfin souple. Fallait être là au day 3 messieurs ! Je le kiff, il me kiff, je vois bien dans cette tranche fine de poulet que nous sommes fait l’un pour l’autre. Je sors, je vais marcher un peu côté droit du Pasino ce coup çi, il fait trop bon. J’ai mon sac à dos arnaché et je fais 2/3 étirements, je n’ai pas envie de louper un truc de ce tournoi. Je ne veux pas avoir de regrets comme quelques heures avant et mon fameux A7s que je joue passif. C’est si doux d’être en pause, lorsque le plus gros est derrière et que le plus beau est devant. Fin de pause, le pipi classique à la pissotière de droite, le lavabo de gauche…….. et les 2 serviettes en papier ! C’est bien vous suivez !

20h30 Reprise, nous ne sommes plus que 18, 3000€ en poche et des paliers progressifs de 2 joueurs. 400€ de plus pour 2 éliminations ça le fait. Tuez-vous les mecs ! Sortez les lances flammes !

Les 3 dernières tables de 6 !

J’ai 900K et on va repartir sur du 40K/80K/10K. Même pas peur ! Faudra bien y passer de toute façon et si j’ai de la chance « doubler… »
Mon premier jeton de 100K, l’émotion bien fluo !

Nous passons en moins de 40mn à 16 left et il y a donc redraw pour la demie ! C’est bon ça !

Je m’empresse de prendre la quatrième en partant de la gauche, sans la moindre raison hein, et me voilà resté à ma table fétiche qu’il ne faudra plus quitter, la table 1 siège 8. Yessssssssss !

22h20 Je n’ai quasi pas joué depuis 1h, je passe encore entre les gouttes car pendant ce temps il y a 4 éliminations, ça fait du bien au moral et surtout au portefeuille car à 12 left j’ai déjà 4200€. Comme quoi ça à du bon de ne pas avoir de jeu parfois….. J’ai rien pu faire et ce sont les autres qui en rigolaient d’ailleurs car à chaque élimination y’a un gars qui me disait « je t’ai fait gagner 400€ » Mais oui mec, continue tue les tous !!!!!!!! J’ai le onzième stack, seul un autre short qui se trouve en table 2 peut sauter avant moi, va falloir toucher un peu quand même non ? Ou même chatter mais bon sang j’aimerai tant pousser et être payé bien entendu.

Je lis vite fais le forum, c’est l’ébullition, des dizaines de messages d’encouragements, fafa qui perds ses mots, il parait même qu’il y avait Nad sur le fofo, Rodger qui post de côte d’ivoire, truc de fou !! Nombre de connexions : 13.  J’aimerai tant aller encore plus loin, faire cette putain de TF et obv atteindre mon objectif initial : gagner ce fuckin tournament ! Allez on y croit, je réponds à quelques sms et let’s go pour la suite.

Ni une ni deux, tout le monde passe et ça arrive à moi au bouton avec KJ, je pousse mes 630K et je suis call avec pp7. Un joli pied de nez à cette foutue pp7 qui m’a tant fait de mal début 2012 car je win encore ce coin flip, encore face à une pp7 car je touche mon K. J’huuuuuuuuuuuuuuuuuurles ma joie de ne pas sauter, je suis à 2 doigts d’embrasser le floor, ça va qu’il n’y a plus dégun dans la salle, ça résonne bien, je suis comme une puce, je je pense même pas à compter mon stack, je ne vérifie rien, j’implose puis explose de joie. Je n’arrive quasi pas à sms Tof, j’avoue trembler un peu. Quelle joie mais quelle joie !!!!!!! Surtout que nous sommes plus que 10 et qu’un nouveau palier vient donc de sauter avec 4600€ à la clef.

Pas le temps de m’asseoir que l’on me fait changer de table. Comment ça ? Ma table 1 de rêve ? Ouiiiiiiinnnnnnnnn je ne veux pas !!! Bon, ok. J’empile mes jetons dans 2 racks bien bourrés, j’ai des jetons jaunes de 100K mais je ne sais pas combien encore. Les gars de ma nouvelle table me demande combien j’ai vu ce grand bonheur, il s’imagine que j’ai 4M au moins, et je leur réponds « j’ai simplement doublé 650K et que je suis juste heureux. Le plaisir simple de gagner un coup à un JEU de cartes vous connaissez ? » Et finalement y’a eu un bon feeling avec un gars qui me répond que j’ai raison, que c’est un jeu avant tout et que la joie de doubler alors que la fin est juste la. Waouuuuuh cette adrénaline qui retombe et qui se transforme en jetons !

Je suis donc en train de sortir mes jetons des racks qu’un gars envoi 250K sur du 60K/120K. Je ne sais même pas combien j’ai avant le coup mais j’imagine 1.2M vite fait….. Je pousse direct mon tapis avec AT. Oulaaaa le ton est donné à la table. Je viens d’arriver et il est hors de question de me laisser marcher dessus, et ça commence immédiatement. Il prend beaucoup de temps, mon cœur va sortir de mon corps, en même temps je me dis «allez, come on, je suis en forme du flip ». Au bout d’un long moment, il marmonne, il compte ses jetons, il me couvre de beaucoup (environ 4 à 5 millions). Il annonce « c’est close » payé ! Il show KJ et c’est parti pour un 60/40 en ma faveur. Un baby flop, une turn de merde et une river de sboub me feront encore doubler !! Le gars m’expliquera sa réflexion et qu’il assume le fait de prendre soit un coin flip soit un 60/40. Ce n’est pas si mal joué vu son stack et surtout c’est pile poil ce dont j’avais besoin pour atteindre la TF. Le croupier compte et j’avais en fait 1,5M lol. J’avais oublié les blinds et anté du coup d’avant hi hi hi. J’explose donc encore de joie, je me lève, je sautille, j’ai un paquet de jetons jaune qu’il est difficile de compter tant mes mains sont hésitantes. Je me calme intérieurement et comme d’habitude, je fais mes tas de 20 jetons, le chiffre sort au bout de quelques secondes : 3,1M J’HA LLU CI NE !! Je suis sur une autre planète, la planète rush, celle que tout joueur de poker souhaite visiter un jour de grand tournoi. Quelle est belle, quelle est douce et soyeuse, il y fait bon vivre en ce day 3. Le dieu du poker y réside et je vais bientôt être invité à manger chez lui en table finale car il y a un sortant table 1 !!

3,1M ça fait ça :

Je passe sur le fofo qui cette fois ci est en explosion, Puncho balance même un « cette photo me fout une demie molle ». Ça me fait rire et ça fait du bien de vous savoir avec moi. Idem ma Claire qui me harcèle de sms porte bonheur, de « crois en ta chance, je suis fière de toi ». C’est l’émotion la plus folle qui soit. Faire une TF c’est beau, c’est grand lorsque l’on est joueurs d’asso. J’en avais fait une dans une asso de la région mais comment expliquer la démesure de celle ça ? 700 mecs qui ont lachés (pour la plupart) un billet de 500 boules, un tournoi certes « amateur » mais qui signifie pas mal de chose pour moi. A mon niveau social et financier, je ne pourrai jamais ou quasi me payer un tournoi pro style EPT ou WSOP, alors c’est un peu mon EPT à moi et même s’il n’y a pas les caméras, les pouffiasses autour de la table, et les centaines de milliers de dollars à gagner, et bien je suis en trans quand même. Pacholle pour les intimes est en TF bon sang de bonsoir !

Nous avons une mini pause de 10mn et j’en profite pour passer un coup de fil à Puncho. J’ai envie de faire partager ma joie, de me faire recadrer également afin de ne pas de disperser, bref c’est du tout bon et je suis prêt à aller en TF et pourquoi pas vers la win !

23h40 C’est donc la TF et le redraw ! Mon destin m’enverra vers le siège 7. J’ai un pied de la table qui me fais chier mais à part ça tout roule. Je reçois un sms de Tof « on est là » mais lol !!!! Il est venu me voir avec Louloute pour la TF. Quelle gentillesse et quel esprit d’équipe !! Un immense merci pour cette attention.

60K/120K/10K fait bien mal au cul surtout qu’il s’agit d’un round déjà bien entamé et que d’ici 30mn ce sera la muerta avec du 160K de BB !! C’est vraiment la dèche pendant cette fin de round, je fais une orbite sans jouer et mon stack fond comme neige au soleil. Je n’aurai même pas hésité à pousser avec un KT, pour vous dire à quel point j’ai eu de la bouse. Dommage car c’était le moment de toucher des bonnes mains ou du moins des mains à potentiel afin de doubler. La neuvième place sera très difficile à faire sauter car à 2 reprises sur des rencontres AQ/AK et A5/AT, le short gagne son 30/70 et partage la seconde fois. So sick car ce coup çi c’est un palier à 600€ grrrrr alors à chaque fois la table disait au gros moulu « tu nous dois à tous 600€ » Bref, il y avait bonne ambiance et j’ai aimé ce côté décontracté. Le neuvième sautera cette fois ci de manière classique, un bon 70/30 dans sa face et me voilà avec 5200€ et la huitième place. Pfiuuuuuuuu, j’exulte de joie et je la partage avec Louloute et Tof qui sont pas très loin. Bordeeeeeeeeeeeeeel

J’ai trop envie de pisser et je demande à mon pote de droite de bien faire patienter la table lorsqu’il sera de BB. Je fold donc et fonce vers les chiottes. Comme d’hab mon rituel, droite, gauche, 2. Je reviens et suite à mon merci, il fold tranquillement. Bel état d’esprit je vous dis !

00h20 j’ai environ 1,9M avant le coup. 80K/160K/20K. Il faut absolument bouger, il n’y a plus de short et c’est donc à mon tour de doubler ou de sortir. Sauf bien entendu si une rencontre se produit entre 2 autres joueurs. Je décide de raise en position avec A3o à 330K, sauf que la BB ne l’entend pas de la même manière et m’envoie 2M. Il me pousse donc à boite cet enfoiré. Je joue avec lui depuis des heures, il a toujours montré un jeu solide et je ne le vois pas en slip pour la moitié de son stack. Si je fold, j’ai 10BB, ma situation deviendrai encore plus inconfortable mais je ne réfléchis pas longtemps à folder ma main en montant un AS. Il avait ppQ et je ne m’étais donc pas trompé sur le profil du gars. Ce fold me fera gagner 1100€ car quelques minutes plus tard, une rencontre AK vs ppJ scellera le destin d’un bon gars avec qui j’ai sympathisé tout ce day 3. Yesssssssssssssss !! Un joueur de moins et un palier en plus pour atteindre les 6300€ !!! Y’a pas de mots….

00h30 Pas le temps de gamberger que je balance mon tapis avec AQ et je ne suis pas payé. Bon dieu que ça fait du bien de gagner un tour de table !!! Je prie pour avoir des mains potables et de ne pas souffrir à devoir pousser 5BB avec 4 et 9 car pas le choix…

00h45 enfin une paire en main et c’est UTG que j’envoie mon tapis à 1,3M avec pp3. J’implore les gens de me payer et finalement ce sera un tour gratuit. C’est pas mal mais il faut doubler, il faut une rencontre. Le mec du CP se décide enfin à s’intéresser à moi car je suis short. L’enfoiré !

00h47 la main suivante sera ma dernière de ce PPD édition 2012. J’ouvre AQs et c’est sans hésitation que j’envoie une nouvelle fois mon tapis qui doit avoisiner les 1,7M. 10BB…. Je suis inta call par un mec en mp, je me doute que ça sent le pâté mais j’espère voir les dix ou les valets …. Et bien non, ce sera AK, une des 4 mains que je ne voulais pas voir avec ppA ppK et ppQ. Pas de miracle et la logique l’emporta. Je saute donc en septième position de ce tournoi. J’ai eu droit à quelques applaudissements comme tout joueur en TF, et un gars me dit à haute voix « t’as fait un bon tournoi avec un bon état d’esprit ». Ça m’a fait super plaisir de terminer sur cette note et surtout je ne regrette rien, j’ai fait ce que je pouvais depuis 25 left. Je saute dans les bras de Louloute et Tof, c’est l’émotion, la bonne, la grande et pas le temps de trainer que je suis félicité par le responsable du Pasino, il me demande de suivre une demoiselle vers la poker room ou un gentil monsieur va se fendre d’un chèque à mon nom.

1h00 L’aventure est terminée, Rascris vient de nous rejoindre, c’est bien entendu ma tournée et une heure à raconter aux amis mon rêve éveillé. J’avoue ne pas avoir eu envie de rester dans la salle du tournoi, et d’entendre un éventuel deal. J’aurai pu sauter très longtemps avant, cette TF fut magique, j’ai pu gratter 2 places et terminer à une septième place. 700 joueurs, 7e, pp7 craquée 2 fois en coin flip. Je pense que le 7 va devenir un de mes chiffres préférés.

Inutile de préciser  que pour aller au bout (ou presque) d’un tournoi comme ce PPD, il faut de la chance et des concours de circonstances plus que favorables… Je relativise, aujourd’hui c’est moi, demain un autre MPS je l’espère ! Quel jeu de fou quand même.

Je ne vais citer personne mais j’envoie un méga, giga merci à toute la planète MPS (et même Guy) pour vos messages d’encouragement, de vrais GG,  vos ondes positives et votre enthousiasme pendant cette aventure incroyable que j’ai vécu ce we du 14 juillet, fête nationale. Croyez-moi, celle-là je m’en souviendrai.

Le bisou
Patrick

This entry was posted in Live Exterieur. Bookmark the permalink.

Comments are closed.