PPD Aix 2012 – CR par Syval

Bon nous y voilà, le fameux CR.

Tout d’abord désolé par avance, mais à part certains coups marquants je ne me souviens pas trop des montants. J’avais à la base la volonté d’en noter pas mal, mais je me suis vite retrouvé trop actif à la table pour ça et j’ai préféré garder mon attention sur cette dernière…

J’étais réellement impatient de jouer ce tournoi, un vrai beau mtt deepstack. J’avais pour stratégie de départ de jouer pas mal de coups dès le début, quitte à avoir une image de gros spewtard, mais je n’avais pas du tout envie d’attendre pour monter du stack.
Bref nous y voilà. En bas des escaliers je commence pourtant à un peu stresser, me dire qu’il va déjà falloir avoir une table pas trop degen, puis bon, jamais simple. Mais les collègues sont là c’est agréable ! Une fois arrivé dans la salle par contre, plus qu’une chose : l’envie de jouer. J’arrive le 2ème à ma table, ça arrive au compte goutte.

Faisons une brève présentation des joueurs à ma table, du moins l’image que j’en ai à ce moment là.
A ma gauche, le bon vieux livetard local, qui parle, lèche sa bouteille, au demeurant sympathique, bon rien à craindre à priori, nommons le « papa ».
Vient ensuite un genre de jeune branchouille, nous le nommerons humblement « kéké ».
Ensuite un genre de fantôme d’une cinquantaine d’années ( genre l’autre brulé par les dragons dans la saison2 de game of thrones ), chemise bien dans le pantalon hauteur nombril, qui à priori devrait être sérré, nommons le « casper ».
Encore un genre de livetard d’une cinquantaine d’années, qui n’a pas l’air bien excentrique.
Un joueur à lunettes assez  » local  » apparemment, pas d’à priori particulier. Il sera  » quidam « .
Un autre joueurs à lunettes d’une quarantaine d’années, gavé de bronzage, casques sur les oreilles, en gros à priori un genre de joueur old shcool qui a sorti la panopli du ptit jeune, nommons le « skieur » ou « faux jeune », j’ai quasi pas joué avec lui de toute façon.
Un trentenaire, barbu, rien à signaler, il sera  » barbu » !
Un jeune, sosi de roroflush mais en plus svelte et beaucoup plus musclé, nommons le  » sportif « .
Un autre  » jeune  » finalement à ma droite, à priori sympathique, il sera  » le jeune de droite « .

Bon déjà je me dis que sauf retournement de situation, j’ai la position sur les 2 joueurs susceptibles de me friser la truite.

Et allez c’est parti, première main, ça fold jusqu’à moi, je raise je ne sais plus trop quelle main et ça passe. Huge chipleader de la table wééééé.
Premier coup  » intéressant » en guise d’infos, je relance un Ax, seul kéké call, je cbet un flop hauteur 7, il me raise à 4 fois ma mise, bon il a souvent une bricole, une paire qu’il protège…je fold et il me montre fièrement un 7, ok donc il va raise cher pour value, protection ou que sais-je, merci de l’info kéké j’en demandais pas tant. Je ne le pense de toute façon pas assez compétent pour jouer avec une quelconque image et me la faire à l’envers.

L’orbite se termine, sportif qui jusqu’alors n’avait pas bougé une oreille raise au bouton, comme je me l’étais dit avant le début du tournoi je souhaitais vite défendre mes blindes pour ne pas me faire saouler ensuite et je le 3bet x2,5 avec je ne sais quelle poubelle, peu importe. Il fold, bon.
Quelques mains plus tard je me retrouverai contre lui à miser en bluff river, me disant trop tard qu’il a l’air correct, et que ma mise ne veut rien dire, il réfléchit 2min et me re raise. Je réfléchis à mon tour, le fait que ma mise ne veule rien dire rend la sienne autant improbable vu le déroulement du coup mais bon, je n’ai pas envie si vite de m’embarquer dans un coup tordu.
Une orbite plus tard pareil, jeune raise son bouton, j’ai AK carreau et cette fois je call juste. Vient un baby flop avec 2 carreaux, je joue les 2 over, la flush, je pourrais raise mais partant du fait que dès le début j’ai sous représenté ma main je préfère just call, ne pas lui faire peur en espérant prendre de la value si je touche. Turn, la flush rentre, je check, il check très vite, ok il a rien. River une brique, je mise 2/3 pot, il muck très vite, tant pis.

Quelques mains plus tard la même situation avec je ne sais qui, une quinte contre rien en face, je prend le pot mais je gagne juste le cbet, ça me fait un peu chier de ne pas rentabiliser…patience.

J’assiste ensuite à un gros pot entre le jeune à ma droite avec qui je sympathise petit à petit, et kéké à gauche. Jeune de droite mise très cher river sur un board archi connecté avec quintes, flush, bref tout est possible. Kéké réfléchit, fait la gueule dégouté, et call perdant avec les As, sauf que Jeune bluffait justement et muck en voyant la paire de monsieur, kéké gagne. Encore une bonne info de prise, kéké sera pour l’instant LE spot de la table que j’espère attraper, surtout qu’au final il est bien lisible.

On parle quelques minutes de la main du jeune, on sympathise, et mine de rien il essaie en même temps de me gratter des infos sur des petits pots joués tous les deux, je ne suis pas dupe maraud ! Il ne saura que ce que je veux bien qu’il sache.

Je joue beaucoup de petits pots, je fluctue entre 50 et 52K…rien de vibrant pour l’instant.
J’assiste ensuite à un énorme pot à ce stade du tournoi sur des blindes 75/150 puisque nous aurons un 3bet à 25K river loule. Le board a des figures, une flush apparente, et concerne le faux jeune à casque sur les oreilles, et sportif, le roroflush musclé. le faux jeune est au final super sérré, ne joue pas beaucoup de mains à part défendre ses BB et lacher au flop bien souvent, donc rarement en carnaval, ce qui ne l’empêche pas de miser dans les 4K river, raisé à 12k par sportif, 3bet à 25K…au final sportif call avec sa flush 4high et se voit montrer les nuts, ben oui tu croyais qu’il allait faire ça avec moins bien ???
Je reste assez étonné par ce coup car j’avais une meilleure image de ce jeune sportif, je ne le pensais pas capable de faire pareille erreur, mais bon tant mieux, bon à savoir une fois de plus.
Pas mal de mains se passent, assez anecdotiques, des cbet qui passent ou pas, quelques 2 barrels bluff qui passent, je suis toujours entre 50 et 55 ( oui la fourchette augmente légèrement ).

Bon à ce stade, ce que je pensais des joueurs se précise, j’ai trouvé le spot de la table, le  » jeune de droite  » est assez sérieux même s’il fait faire des move, et sportif s’est beaucoup calmé depuis ce pot.
D’autres part j’ai remarqué que les  » anciens » de la table avaient beaucoup de respect pour les raise UTG ou UTG+1, je les relance donc beaucoup, dès que j’ai l’ombre d’un début de main.
Je me retrouve donc dans le premier pot sympa que je prend, je relance UTG T7s, toujours entre 2,2 et 2,5BB max.
Seul casper call, sick barre de fer qui a du jouer 4 mains en 3 heures, toujours gagnant avec genre AA, QQ, AK bref « en règle » comme certains aiment à dire.

Vient un flop T7J, bon on est bien, je cbet half pot, et là, barre me relance quasiment à hauteur de 3 fois ma mise, il a à priori hit son J, cool ( pas le genre à trap avec une over). Je tank un peu pour la faiblesse, représenter un J moyen, call. Turn : une brique. Je check pour essayer de le conforter dans l’idée que j’ai un J moyen ou autre, il mise vite 2/3 pot, je commence tout de même à réfléchir, j’ai un T et un 7 donc peu probable qu’il aie brelanté, et JJ+ il aurait probablement surelancé, bref la seule main sur laquelle je le met c’est AJ. Je call.

River : une brique de plus. Je check encore, il check aussi, je show mes deux paires et ça gagne, zut j’ai surement miss de la value, enfin tant pis le pot est déjà assez sympa à prendre, et toute la table a pu voir que je raise T7 UTG :D

Ensuite encore pas mal de mains anecdotiques, des cbet qui passent ou pas, un 2 barrel bluff qui passe, je stagne autour des 60/65K, mon image a pris un coup et je décide de ralentir et de resserrer mon jeu.
Faut dire que les blindes ayant augmenté, certains joueurs commencent à beaucoup pratiquer le limp call, du coup ça finit souvent en 2 ou 3 limps et la BB qui check.

Nous arrivons au premier gros pot que je prend, je suis au bouton, déjà 2 limpers, je décide aussi de limp avec 79 pas du tout soutid. papa complète et le spot check.

Flop : 796 avec 2 coeurs, bon c’est à la fois beau et pas beau, risque de y avoir pas mal d’action dans cette histoire, ça check jusqu’à moi et je place une mise de 2/3 du pot, comme j’ai fait jusqu’alors. Et là, ce que j’attendais, le spot me relance, dans ses tarifs à savoir pas donnés, les autres fuient ce qui devient un gros coup, je réfléchis vite fait, je sais désormais qu’il va faire ça à partir de top pair, même usée, surtout sur un board aussi connecté, je call.
Turn une brique, il mise rapidement, là une alarme commence à retentir dans ma tête, une top pair fatiguée il aurait peut-être check vu le profil ( encore que je suis même pas sur ), , ensuite de ce que j’ai vu il va plutôt call avec ses tirages donc vu l’action flop j’élimine ça aussi. Je resserre sa range à également deux paires et quinte flopée, voire top pair mais j’y crois plus trop. Ce call me fait assez chier, MAIS c’est le spot que j’attendais, un huge pot dans une main un peu compliquée, et en fait un élément déterminant dans cette histoire, c’est que vu le lascar, la solution se dévoilera river. Je folderai s’il mise encore, car à ce stade, la grosseur actuelle du pot et son profil il ne misera que la quinte, point de bluff ici.
River, doublante du 7, full, on change le plan PAPA ! Il réfléchit 30 secondes, a l’air contrarié et check, je mise quand même assez vite la moitié du pot, soit 12,5K, sachant qu’il a la capacité à call perdant, mais call quand même. Plus cher aurait été gourmand je pense, car là on est quand même dans un gros pot, il est pas non plus débile et son call  » perdant mais gagnant » avec AS était pas d’un gros montant.
Il commence à maronner, et call en disant  » et ouais la doublante pffffff »…je show le full, il show quinte flopée. CHATTE. Et le plaisir de ramasser pleins de jetons.

Le temps continue de s’écouler, la table n’est pas trop dure et j’ai du jeton, je peux grinder traquillement, en ayant touché ou pas, maintenant une agression.
Une main en bataille de blindes, je raise 63 pas soutid, papa call. Flop rien, et 2 carreaux, je cbet tout de même, il call vite. Turn je voulais ralentir, mais je sais qu’il lachera souvent middle pair de ce que j’en ai vu si je maintiens l’agression, il call encore rapidement ( draw? ) . River brique, je vais pour checker, limitant la casse, mais avec ses 2 call rapides il a trop souvent un draw manqué, je mise half pot, il dit avec l’accent  » et ouais putain de flush qui monte pas « , et muck. Cool.

Quelques temps plus tard, un autre gros pot de pris, cette fois contre le sportif, qui comme déjà dit était très calme depuis son gros coup perdu, enfin il doit avoir encore quasi 25k, et ne bouge qu’au cut off ou bouton, ce qui nous a permis de créer un petit historique vu que je lui ai rien laché. Il relance au bouton 1500, encore, j’ai AA en BB, je 3 bet 3300, il 4bet 8K, putain cette fois vu ce qu’il lui reste il a une main et ira au bout, je push, il call, KK, sick pour lui mais content pour moi ! Je ship le pot en ayant l’impression d’avoir chatté de pas perdre mon 80/20…On passe à 100 000, on commence à être bien là bowdel.

Un autre joueur arrive, je l’avais déjà vu à Cannes, un parisien il me semble qui bouge pas mal sur ce type de tournois, assez compétent.
Plus grand chose à signaler pendant un moment, ce joueur ne bougeait pas beaucoup, à part une relance au bouton où j’ai 3bet en SB fort de mon J8, il foldera dans la seconde ce qu’il me dira être  » 72″ et me foutra la paix par la suite. Pour le moment tout se passe bien, je suis assez content de moi.

Le temps passe, je suis à 130k, et là, je perd un pot à 25 dans un call river avec deux paires où je m’en voudrai terriblement, je n’ai pas assez réfléchi, le  » faux jeune  » a jamais moins bien, et en effet il avait quinte, je tilt contre ma connerie et ma précipitation.
Je me dis que c’est le moment de se lever 5minutes, aller dehors fumer une clope. Je suis dans le dur d’une des choses auxquelles j’avais songé avant le tournoi à savoir ma capacité à encaisser une grosse erreur ou un gros bad, et bon je me dis que finalement j’ai toujours 110k, que la table est relativement chouette. Je croise même Sally, et là je me dis qu’effectivement il y a plus grave que ce pot perdu. Entre temps je croise le Romain dehors qui lui a sauté sur une main ubuesque :( . En retournant à la table cela ne fait que me conforter dans l’idée que je suis encore bien, et que tout est possible. Je gagne à nouveau quelques mains, quand je trouve les AS UTG+1, j’embarque quidam et barbu, qui ne joue vraiment pas beaucoup, mais dont j’ai déjà repéré certains sizing tells. Je trouve un flop superbe pour ma paire d’AS, 678 avec 2 carreaux, wéééééé. Je bet quand même, barbu call, turn un 5, wééééééééé…je check prêt à mucker, barbu réfléchit une minute et mise un tiers du pot, ce qui m’intrigue. En effet de ce que j’ai vu jusqu’alors c’est le genre à miser cheeeeeer ses gros jeux, je callerai au bout de bien 2minutes. River un A, bon j’ai brelan mais ça change pas grand chose au final, je crush ses double paires mais bon….là il réfléchit encore, et mise 5,5k dans 15k, il a une image sérieuse, mais les rares fois où je l’ai vu bluff c’était assez similaire, et j’ai suffisamment hésité pour qu’il sache que j’ai une paire et que je suis bien dans la mouise. Je tank, je refais le coup, et je call allant au bout de ma lecture rapport à ses sizing, ma ligne, mon hésitation blablabla…là il soupire,super je sais que j’ai gagné, et attend que je montre ma main mais je tiens à voir la sienne, pas question que je lui donne la chance de muck, il me montrera JT pour une gutshot transformée en carnaval….pfioooooouuu ça fait du bien.

Je suis regonflé à bloc, et là après un bust un nouveau joueur arrive, avec 200k, genre quadragénaire ouzbek ex tueur à gage, à priori froid. Je vois vite qu’il est décent et malin.
Et là, le début d’un genre de cauchemar de fin de day1.

Lunettes relance, 2,5k, ouzbek call, j’ai JJ, j’aurai pu ( du ) 3 bet mais je me contente de flat. Vient le flop Q77, bon…. le relanceur initial check, ouzbek réfléchit un peu et mise la moitié du pot, je prend ça comme une genre de mise pour info avec une paire intermédiaire, je call, et l’autre part. Turn une brique il check vite ce qui me conforte dans mon idée. J’hésite à bet, la fameuse théorie du  » prendre le coup de suite  » mais j’ai envie de lui donner l’opportunité de bluff river. Check.
River un 9. Là il réfléchit à nouveau comme au flop, et cette fois mise le pot, soit 20K….bon j’ai check turn pour ça, mais cette mise m’intrigue beaucoup……mais bon je suis mon plan, effectivement il avait une paire intermédiaire, les 9, qui se sont transformés en full river, sick…..je rechute encore….enfin on est encore en vie.

Quelques mains plus tard, 2 barbus rouges, je me dis que c’est le moment de me refaire…le même joueur call. Je trouve un flop Axx. check, check. Turn il mise petit, je call, river brique, il remise, je fold et il me montrera AQ, bon encore un pot perdu….et la suite ne sera plus que ça, je perdrai tous les coups jusqu’à la fin du day1 excepté un brelan où le cbet fera fuir tout le monde….J’ai du jeu, mais tout se passe mal, je finis le day1 à 57k, complètement abattu et ce coup avec JJ me retourne la tête….content malgré tout de rentrer chez moi, le chat m’hurle sa faim au visage, et oui il s’en branle lui. Je vais au lit en me disant que je reviendrai en day2 avec 35B et que tout est encore possible.

Day2, réveil, bon j’ai dormi 4h, pas génial mais le moral est regonflé, je suis décidé à vite trouver le bon spot pour doubler car il est hors de question que je tombe à 20BB, tout va trop vite ensuite. J’arrive juste une minute avant le début, nouvelle table au fond dans la pénombre, j’y reconnais le parisien de la veille et sinon rien que des nouveaux, dont 2 shorts à gauche qui tournent autour des 25K. On passe à 800/1600 ante 300. Je démarre UTG+1 je me fais bien piner d’entrée, mais bon, fidèle à mon plan on va attendre. Un tour de blindes et d’ante plus tard, je trouve AQs, je sais que ça ira au bout s’il le faut. Je raise donc, BB me 3 bet, bon ben parfait voilà le spot que je voulais, je 4bet shove, je suis call par KK et je chatte pas. J’ai donc joué moins de 10 minutes, le temps de tenir les autres aux courant, j’ai rapidement Romaing et Baalou au téléphone, et je rentre retrouver le canapé.
Très frustré de mon tournoi au final, car ça se déroulait parfaitement, je n’ai pas tilté quand j’aurais pu, j’ai pris les spots que je pouvais, je me suis relativement imposé à ma table, en tout cas suffisamment pour que l’on me foute la paix en blindes et que l’on essaie pas trop de me play back, de bonnes sensations. Mais cette fin de day1 me hante, j’en sors terriblement blasé.
Cela ne m’empêchera pas de m’enthousiasmer et d’être plus que content pour l’ami Patrick qui lui ira loin, encore bravo.

Voilà désolé ce CR est looooong, j’espère qu’il plaira, j’ai raccourci par moments, j’ai fait comme j’ai pu. Pour les 4 premiers qui lieront jusqu’ici, un ricard sera offert :)

This entry was posted in Live Exterieur. Bookmark the permalink.

Comments are closed.